Menu outils Menu outils Recherche interne au site English version
Recherche interne au site English version
Rechercher dans le site           
Lancer la recherche

Résultat de la rechercheRefermer la recherche interne

Nos Actions

Ukraine

Le conflit affectant la région du Donbass a débuté en avril 2014, après plusieurs mois de tensions entre Kiev et les séparatistes pro-russes. En dépit du cessez-le feu signé en février 2015 et renouvelé en septembre, puis en décembre, les affrontements n'ont jamais tout à fait cessé, et le bilan déjà lourd de plus de 9000 morts et 21000 blessés a continué de s'aggraver. La fréquence des violations du cessez-le-feu, ainsi que les maigres perspectives d'un règlement politique prochain du conflit rendent probable la prolongation des difficultés auxquelles font face plus de 6 millions de personnes, déplacées internes, résidents des zones sous contrôle séparatiste pauvrement approvisionnées, ou piégées dans la buffer zone, où les habitants des villages situés au milieu des lignes de défense, encore régulièrement bombardées, sont particulièrement affectés.

Les autorités empêchent toujours l'action de la plupart des agences d'aide dans la zone séparatiste. TGH a donc décidé d'initier son action auprès des populations proches de la ligne de front.

Programmes en cours

Atténuation de l'impact du conflit du Donbass sur les populations vulnérables vivant le long de la ligne de front, par l'approvisionnement en produits d'hygiène et le support à l'économie locale.

Ce programme s'inscrit dans la continuité de l'action menée par TGH dans la région depuis début 2016. Il vise à améliorer les conditions de vie des ménages vulnérabilisés par la crise, en complétant l'aide alimentaire par un approvisionnement en produits d'hygiène.

Afficher le détail Refermer le détail

 Domaine d'expertise

Wash

 Chiffres clés

 Bénéficiaires : 6 400 personnes
 Durée : 5 mois 6/09/2016 - 6/02/2017
 Budget global : 255 674 $

 Financement

UNICEF
  • Financement : UNICEF
  • Partenaire : Country of Free People
  • Bénéficiaires directs : 6 400 personnes
Entretien avec les bénéficiaires

Entretien avec les bénéficiaires
Photo : Ivan Deret / TGH ©

La population vivant le long de la ligne de front, coincée dans la zone tampon entre les zones contrôlées par le gouvernement et par les rebelles, est particulièrement vulnérable et paupérisée par la dégradation de la situation économique de l'Ukraine. Les différentes évaluations menées par TGH ont identifié des besoins multiples, auxquels les ménages concernés ne peuvent répondre.

La dernière en date, réalisée en juin 2016, montre que la majeure partie des activités humanitaires mises en place dans la région concerne l'aide alimentaire (69.9%), ce qui laisse peu de ressources pour le reste des besoins basiques à couvrir tels que la santé ou l'hygiène. Pourtant, les produits d'hygiène avaient été désignés par 70% des ménages comme relevant du top 3 des besoins prioritaires lors d'une précédente enquête.

TGH a donc choisi de mener un nouveau projet dans la région, qui vient compléter l'action en cours sur l'amélioration de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance des populations vulnérabilisées. Il consistera en la fourniture de produits d'hygiène selon le même modèle que pour l'aide alimentaire, c'est-à-dire par le biais de coupons donnant accès à divers articles dans les épiceries partenaires du projet.

Présentation du logiciel au commerçant à Kamyshekha

Présentation du logiciel au commerçant à Kamyshekha
Photo : Ivan Deret / TGH ©

Bénéficiaires échangeant leurs coupons

Bénéficiaires échangeant leurs coupons
Photo : Ivan Deret / TGH ©

Cette méthode permet d'apporter une assistance d'urgence aux familles tout en soutenant l'économie locale, puisqu'elle se traduit par l'injection de liquidités dans les commerces locaux de la zone. Elle réhabilite par ailleurs l'autonomie des bénéficiaires en leur laissant le choix des produits dont ils ont besoin, bien que les montants des coupons soient élaborés sur la base du contenu des kits hygiène de l'UNICEF. TGH travaille sur place en partenariat avec l'association ukrainienne Країна вільних людей, « Country of Free People », très impliquée dans la région.

Amélioration de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance des populations vulnérabilisées par le conflit du Donbass

L'action vise à atténuer les difficultés rencontrées par les personnes vivant dans les localités rurales situées le long de la ligne de front séparant les zones sous contrôle gouvernemental et séparatiste.

Afficher le détail Refermer le détail

 Domaine d'expertise

Agro-Secu-Alimentaire

 Chiffres clés

 Bénéficiaires : 9 800 personnes
 Durée : 10 mois 03/2016 – 12/2016
 Budget global : 200K€ + donations en nature

 Financement

Logo MAE
  • Financement : Ministère des Affaires Etrangères (centre de Crise)
  • Partenaire : Країна вільних людей, ou Country of Free People (CFP) Країна вільних людей, ou Country of Free People (CFP)
  • Bénéficiaires directs : 9 800 personnes

Les différentes évaluations menées par TGH ont mis en évidence les difficultés qu'ont les personnes ciblées à subvenir à leur besoins multiples, et en particulier aux besoins alimentaires. Sur la base de ce constat, documenté par la mesure des principaux indicateurs standards de sécurité alimentaire et économique, TGH a construit sa première action en Ukraine, dans le but d'améliorer les conditions de vie des populations de l'oblast de Donetsk résidant dans les zones rurales de la ligne de front.

Parcelles maraîchères au pied d'immeubles endommagés-Uglegorsk

Parcelles maraîchères au pied d'immeubles endommagés-Uglegorsk
Photo : Ivan Deret / TGH ©

Enquête auprès d'un commerce rural

Enquête auprès d'un commerce rural
Photo : Ivan Deret / TGH ©

Cette action fournira une aide alimentaire aux plus vulnérables des personnes résidant dans les zones rurales voisines de la ligne de front, en particulier celles qui ne bénéficient pas d'assistance, bien qu'éligibles au regard des critères définis par les acteurs du secteur.

L'aide alimentaire en nature est la modalité la plus couramment utilisée depuis le début de la réponse humanitaire dans la région ciblée, mais elle a toutefois ses limites. Elle est onéreuse, car elle exige une organisation logistique importante au regard des volumes en jeu, et elle ne permet pas au bénéficiaire de choisir lui-même les biens consommés. Par ailleurs, elle ne stimule pas le tissu économique local par l'injection de liquidités. L'option choisie est donc de mettre en place des transferts monétaires, qui constituent une modalité flexible, offrant un choix plus large au bénéficiaire puisqu'elle lui permet d'accéder à différents biens ou services de consommation.

L'enquête de marché réalisée en janvier 2016 confirme que la fourniture de coupons alimentaires est une option possible et pertinente, qui permettra d'atteindre l'objectif d'amélioration de la situation alimentaire des personnes les plus vulnérables, tout en contribuant à dynamiser le commerce local. Les dépenses alimentaires couvertes par ces coupons rendront disponibles une partie des revenus habituellement consacrés à la nourriture au bénéfice d'autres postes budgétaires, apportant ainsi une réponse aux autres besoins exprimés, qui seront également couverts par des coupons monétaires, à échanger contre des liquidités auprès d'opérateurs identifiés.

Des kits potagers seront fournis en complément des transferts monétaires. Le soutien à la culture maraîchère, couramment pratiquée, est en effet très pertinent puisque - outre l'impact évident sur la disponibilité alimentaire - il contribuera à soutenir les revenus des ménages.

L'action sera menée en partenariat étroit avec l'organisation Ukrainienne Країна вільних людей « Country of Free People », très active dans l'assistance aux populations affectées par le conflit en cours, et avec laquelle TGH a mené ses dernières évaluations des besoins.

Dernière mise à jour le 21 septembre 2016