Logo Triangle génération humanitaire

FAIRE
UN DON

IRAK ET
KURDISTAN IRAKIEN

L'Irak fait face depuis 2003 à une succession de crises et de conflits qui affectent lourdement sa population. Depuis 2014 et l'apparition de l'État Islamique (EI) dans les zones du nord et de l'ouest, la situation sécuritaire s'est particulièrement dégradée. La population a dû se déplacer dans des camps situés dans d’autres régions du pays ou se réfugier à l'étranger. Une autre partie de la population a dû rester et subir l'occupation du groupe. En 2016 le gouvernement irakien a repris possession de l’ensemble du territoire mais le pays est toujours confronté à des problèmes structurels.

Le 1er octobre 2019, des protestations sociales de grande ampleur éclatent à Bagdad, puis se répandent à travers le pays, majoritairement dans le sud. Si les revendications des manifestants concernaient initialement le chômage des jeunes, la pauvreté et la corruption qui sévit dans le pays, elles se sont peu à peu élargies vers une volonté globale de refonte du système socio-politique irakien et une critique de l’influence iranienne dans le pays. Plusieurs centaines de manifestants ont perdu la vie suite à la répression des manifestations par les forces de sécurité. Elles ont été freinées par la pandémie mondiale de COVID-19 et la formation d’un nouveau gouvernement en mai 2020.

L’Irak demeure un pays marqué par une instabilité sécuritaire, due aux séquelles de guerres chroniques et se voit aujourd’hui confronté à de nouveaux défis, notamment économiques et socio-politiques, qu’il faut parvenir à concilier afin de construire une paix durable. De plus, l’Irak est le terrain d’affrontements entre puissances rivales, notamment les Etats-Unis et l’Iran. En effet, suite à la présidence de Donald Trump, qui a appliqué une politique de pression maximale sur l’Iran, s’illustrant par le retrait de son pays de l’accord sur le nucléaire iranien et l’assassinat du Général iranien Qassem Soleymani à Bagdad en janvier 2020, les relations irano-américaines sont tendues. Cette tension s’exprime en Irak où les bases irakiennes abritant des forces américaines sont régulièrement victimes d’attaques par des milices irakiennes soutenues par l’Iran, déstabilisant le pays.

Au total, ce sont près de 6 millions d’irakiens (OIM, Irak¹) qui ont été déplacés du fait du conflit depuis 2014, date de la prise de Mossoul par l’EI. Le 30 septembre 2021, presque 1,2 millions d’iraquiens étaient encore déplacés à travers le pays (OIM, Matrice de Suivi des Déplacements, DTM²). Ces derniers ont cherché refuge dans les camps situés principalement dans le Gouvernorat de Ninive, à proximité de Mossoul, ainsi qu'en zone urbaine, notamment dans la région du Kurdistan irakien (OIM, Irak). A cette population déplacée s’ajoutent les réfugiés des pays voisins, principalement originaires de Syrie. L'insécurité, le manque d'infrastructures et les conditions d'existence dégradées par le conflit prolongent l'exil des populations déplacées. Mais aujourd’hui, le gouvernement irakien poursuit une politique de fermeture des camps et d’encouragement aux retours. En effet, en 2021, ce sont plus de 4,9 millions d’irakiens qui ont pu retourner dans leurs zones d’origine². Toutefois, pour que ces retours soient pérennes et n’alimentent pas les conflits, il est nécessaire qu’ils s’accompagnent de mesures permettant un accès aux services de base et à des moyens d’existence.

Les équilibres sociaux et communautaires sont fortement fragilisés entre une population majoritairement chiite, une minorité sunnite très souvent perçue comme sympathisante de l'EI, ainsi que des minorités durement éprouvées par le conflit (Yézidis, Chrétiens et de nombreux autres groupes). Les fractures sont profondes et le repli communautaire une réalité dans les zones affectées par le conflit. Malgré la récupération de la totalité du territoire occupé par l’EI, l'activisme de cellules dormantes maintient l'instabilité dans certaines zones. De plus, les anciennes zones de conflits restent dans une situation précaire : terrains minés, habitations et bâtiments détruits, absence d'infrastructures et de services publics de base.

Dans ce contexte, l'accès à une éducation formelle est très limité pour beaucoup d’enfants et nombreux sont ceux nécessitant une protection particulière. A la fragilité du corps éducatif, l’éloignement des établissements scolaires et les frais d’inscription s’ajoutent des difficultés découlant directement du conflit. La perte de documents administratifs et légaux, évènement couramment engendré par les conflits, empêche l’accès aux services publics, dont l’éducation.

Dans les gouvernorats touchés par les combats contre l’EI, 50% des écoles ont été détruites (Education Cluster Strategy Irak, 2019³). Pour les nombreux enfants déscolarisés depuis cinq ans ou plus, la réinsertion dans le système scolaire classique est difficilement envisageable. La majorité des enfants déscolarisés sont des adolescents et adolescentes dont la détresse est signalée par les parents et les assistants sociaux. En conséquence de cette situation précaire, cette population est sujette à la marginalisation sociale et est particulièrement exposée au travail des enfants, aux mariages précoces, à l’enrôlement dans des groupes armés et aux risques de radicalisation.

En réponse à ces situations de vulnérabilité, TGH met en place des programmes de protection de l’enfance. Grâce à l’unité spécifique de protection de l'enfance, TGH fournit un soutien psychosocial à des milliers d’enfants et leurs familles dans le gouvernorat de Ninewa (Baaj, Hatra). TGH coordonne également la prise en charge et la réponse à des cas de protection de l’enfance nécessitant un appui externe (ONG médicales, services nationaux de protection de l’enfance, etc.) afin de permettre une prise en charge la plus adaptée.

En complément de ses activités de protection auprès des enfants, TGH s’inscrit dans une dynamique de renforcement des capacités nationales des acteurs intervenant dans la protection de l’enfance, à commencer par le Ministère et le Département du Travail et des Affaires Sociales (MoSA/DoSA). TGH a joué un rôle conséquent dans l'élaboration de directives sur la protection de l'enfance au Kurdistan Irakien et en Irak fédérale.

TGH adapte ses actions de protection aux besoins de la population qui, suite aux politiques de fermeture des camps, retournent vers leurs régions d’origine. Ces personnes retournées font alors face à de nouveaux besoins pour pouvoir se réinstaller de manière digne et durable. Pour cela, TGH fournit, à travers plusieurs projets, des formations professionnelles afin de permettre aux personnes retournées, particulièrement aux jeunes, le renforcement de leurs Moyens d’Existence (à travers par exemple le lancement d’un micro-business). Ces formations sont également proposées aux populations non déplacées afin de répondre à leurs besoins, et d’éviter les tensions tout en favorisant la cohésion sociale.

En parallèle, TGH met en place des programmes renforçant la Sécurité Alimentaire et les Moyens d’Existence des populations. Ils sont axés sur la gestion des ressources en eau, la réhabilitation des infrastructures agricoles, les soins vétérinaires, la relance économique et l’autonomisation des populations. Ces programmes permettent de favoriser la relance de l’activité économique agricole, secteur crucial en Irak rurale, et d’encourager le retour des populations dans leurs zones d’origine.

1Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), Irak
2Organisation internationale de la migraiton, displacement tracking matrix, url : http://iraqdtm.iom.int/
3Education Cluster Strategy, Irak, 2019

PROGRAMMES EN COURS

Temoignage enfant Irak

TEMOIGNAGE

Nisreen, 15 ans
Camp de Ni-mrod, Irak

Lire la suite...

OIM
Temoignage enfant Irak

TEMOIGNAGE

Ayub, 9 ANS
Camp de Salamiya, Irak

Lire la suite...

OIM
Temoignage enfant Irak

PROTECTION DE L'ENFANCE RÉPONSE D'URGENCE À MOSSOUL

" J'ai tout raconté à ma famille à propos du camp, l'Espace d'Accueil pour les Enfants, l'équipe de TGH et ses efforts pour que cette réunification ait lieu "

Lire la suite...

Développement des compétences et de l’engagement des jeunes par la mise en place d’initiatives innovantes pour les garçons et filles des communautés déplacées internes, réfugiées et hôtes à Dohuk

Sécurité alimentaire et moyens d'existence
  • Financement : UNICEF
  • Bénéficiaires : 800 jeunes
  • Durée : 9 mois – Du 22/08/2021 au 22/05/2022
  • Budget global : 280 260 USD

Grâce au projet, les jeunes de la ville de Dohuk ont accès à une formation professionnelle au sein d’un centre de jeunesse afin qu'ils puissent développer des compétences professionnelles et, à long terme, subvenir à leurs besoins en accédant à l'emploi.

Lire la suite...

Soutien à l’hôpital de Halabja pour le traitement des victimes d’armes chimiques

Education et protection
  • Financement : Centre de Crise et de Soutien (CDCS)
  • Bénéficiaires : 785 bénéficiaires
  • Durée : 10 mois – Du 01/09/2021 au 30/06/2022
  • Budget global : 320 000 EUR

Le projet vise à renforcer les capacités et fournir un soutien matériel à l'hôpital de Halabja pour le traitement des victimes d'armes chimiques. TGH vient en appui au département de santé mentale, au travers de soutien matériel et d’expertise. Le renforcement de la coordination entre le département de santé mentale de l'hôpital et le Département des Affaires Sociales (DoSA) à Halabja est également une composante majeure.

Lire la suite...

Renforcer la protection des enfants retournés et déplacés hors des camps et de leurs communautés, dans les zones peu desservies des gouvernorats de Ninive et de Sulaymaniyah.

Education et protection
  • Financement : Iraq Humanitarian Fund (IHF)
  • Bénéficiaires : 12 235 bénéficiaires
  • Durée : 10 mois – Du 01/08/2021 au 31/05/2022
  • Budget global : 950 000 USD

Le projet vise à fournir des services de protection de l'enfance et des services juridiques opportuns, culturellement appropriés et sensibles au genre, aux communautés affectées par le conflit, tout en renforçant les mécanismes communautaires de prévention et de réponse aux risques.

Lire la suite...

Projet de soutien aux systèmes de production agricole familiaux dans le Sud Sinjar

Sécurité alimentaire et moyens d'existence
  • Financement : Centre de Crise et de Soutien (CDCS)
  • Bénéficiaires : 450 ménages directs - 2700 individus indirects
  • Durée : 12 mois – Du 01/08/2021 au 31/07/2022
  • Budget global : 650 000 EUR

Ce projet est la deuxième phase d’un projet de soutien aux moyens d’existence des personnes hôtes et retournées de la région de Sinjar. A travers la mise en place d’un catalogue numérique permettant la distribution d’intrants et d’autres appuis à l’agriculture, ce projet permet de créer des conditions favorables pour pérenniser le retour de 450 ménages ayant fui les conflits, dans leur zone d’origine.

Lire la suite...

Jeunes participant à une formation sur l'entreprenariat et le développement des compétences liées à l'employabilité, Centre de jeunesse et des sports de Al Hadbaa, Mossoul, Irak, octobre 2021 ©TGH

Renforcement des compétences professionnelles et développement des opportunités d’emploi pour les adolescents et les jeunes vulnérables dans le gouvernorat de Ninive

Sécurité alimentaire et moyens d'existence
  • Financement : UNICEF
  • Bénéficiaires : 850 jeunes
  • Durée : 8 mois – Du 08/06/2021 au 08/02/2022
  • Budget global : 300 000 USD

Les jeunes de la ville de Mossoul ont accès à une formation professionnelle par le biais d'un centre de jeunesse afin qu'ils puissent développer des compétences professionnelles et, à terme, subvenir à leurs besoins par l’accès à l’emploi.

Lire la suite...

Photo de groupe prise lors d’une formation, Erbil, 19 Aout 2021 © TGH

Renforcement des dispositifs de Protection de l’Enfance et d’accompagnement social en Irak

Education et protection
  • Financement : UNHCR
  • Bénéficiaires : 937 personnes
  • Durée : 12 mois – Du 01/01/2021 au 31/12/2021
  • Budget global : 1 634 071 USD

Ce projet vise à renforcer les dispositifs de Protection de l’Enfance et d’accompagnement social en Irak. TGH tend à atteindre cet objectif en renforçant les capacités internes des institutions gouvernementales et des ONG nationales, dans la région du Kurdistan irakien et dans les gouvernorats de Ninive et du Centre/Sud de l’Irak fédérale.

Lire la suite...

Discussion avec des éleveurs. District d’Hamdaniyah. Gouvernorat de Ninewa, Irak. Juin 2019. ©TGH

Relance économique du micro-entrepreneuriat et de l'agriculture dans le District d’Hamdaniya

Sécurité alimentaire et moyens d'existence
  • Financement : Agence Française de Développement
  • Durée : 40 mois - Du 01/02/2019 au 30/04/2022
  • Budget global : 2 750 000 EUR

Ce programme facilite l’accès aux financements et à la réhabilitation des infrastructures en lien avec l’agriculture, et renforce la cohésion sociale pour contribuer à la relance économique et agricole.

Lire la suite...

PROGRAMMES REALISES

Février 2021 / Septembre 2021

Protection de l’enfance et aide d’urgence aux enfants et à leurs familles dans les sous-districts de Baaj et Hatra

Le projet vise à fournir des services de protection de l'enfance culturellement adaptés et différenciés selon le sexe afin d'améliorer le cadre de vie, le bien-être, la résilience et l'accès aux droits des enfants déplacés ainsi que de leurs familles.

Lire la suite...

Juillet 2020 / Juillet 2021

Projet d’Appui à la Souveraineté Alimentaire du Sinjar dans un contexte COVID-19

Ce projet s’inscrit dans la dynamique de reconstruction et de relance des activités dans le district de Sinjar. Il vise à améliorer la production agricole des jeunes et des femmes, renforcer la sécurité alimentaire des familles les plus vulnérables et encourager les dynamiques de retour dans la région.

Lire la suite...

Janvier 2020 / Décembre 2020

Renforcement des systèmes de gestion de cas de protection de l’enfance

Ce projet s’inscrit dans la continuité des actions de TGH en matière de Protection de l’Enfance. Il vise à renforcer les pratiques de protection de l’enfance dans les principales institutions tout en appuyant les travailleurs sociaux, à la fois en Irak et au Kurdistan.

Lire la suite...

Engagement de TGH en faveur de la protection des enfants et de leurs familles lors de l’épidémie de Covid-19

La mission de TGH en Irak fournit depuis 2013 des services de protection et de soutien aux moyens d’existence aux enfants et à leur famille en Irak. TGH est ainsi resté sur place durant les combats à Mossoul, la défaite de l’Etat Islamique et a maintenu sa présence et un soutien constant aux enfants et à leur famille.

Lire la suite...

Novembre 2019 / Août 2020

Contribution à l’amélioration de la protection de l’enfance et des familles

Le projet vise à fournir des services de protection de l'enfance et des services juridiques adaptés à la culture iraquienne en tenant compte de l’âge et du sexe des enfants touchés par le conflit et à leurs familles, tout en renforçant les mécanismes communautaires de prévention des risques et d'intervention.

Lire la suite...

Août 2019 / Juin 2020

Renforcer les mécanismes communautaires de Protection de l'Enfance pour les enfants et adolescents victimes de conflits

Œuvrer à une plus grande disponibilité des services de protection de l'enfance et des services de lutte contre la violence de genre, tant dans la prévention que dans la réponse à ces violences.

Lire la suite...

Mai 2019 / Février 2020

Protection des ressources en eau et autres ressources naturelles des monts Sinjar

Pour améliorer la disponibilité de l’eau de boisson et d’irrigation, TGH fait appel à plus de 400 habitants rémunérés pour la construction de structures de captation d’eau sur les pentes des Monts Sinjar, destinées à recharger les nappes phréatiques.

Lire la suite...

Mars 2019 / Décembre 2019

Renforcement des systèmes de gestion des cas de protection de l’enfance

Renforcer les systèmes de gestion des cas dans le cadre de la protection de l'enfance et les capacités des travailleurs sociaux au niveau des gouvernorats de Bagdad, Ninive, Erbil, Dohuk et Souleymanieh, ainsi que du Réseau des cliniques juridiques des ONG locales basées à Bagdad (LCN).

Lire la suite...

Février 2019 / Septembre 2019

Programme de protection de l’enfance et d’aide juridique dans le District de Balad

Ce programme améliore l'environnement, le bien-être, la résilience, le développement, l'accès aux droits et aux possibilités d'apprentissage des enfants touchés par les conflits. Selon le contexte, il se développe sur des approches statiques ou mobiles.

Lire la suite...

Juin 2018 / Juin 2019

Programme de protection pour les populations déplacées

Répondre aux problématiques de protection de l'enfance dans les camps de déplacés interne, par le biais de suivis individualisés, d'activités de soutien psychosocial, de campagnes de sensibilisation, mise en place de centres communautaires pour les enfants, adolescents, et de leurs familles.

Lire la suite...

Juin 2018 / Octobre 2018

Soutien à la résilience des ménages d’éleveurs les plus vulnérables

L’objectif général du programme est d’améliorer l’état de santé général du bétail et de diminuer le taux de mortalité animale en développant un service gratuit et mobile de soins vétérinaires dans le district de Tilkaif.

Lire la suite...

Janvier 2018 / Décembre 2018

Renforcer les services de protection de l'enfant

Ce programme a pour objectif principal de renforcer les systèmes internes et les capacités des travailleurs sociaux du département et du ministère du Travail et des Affaires Sociales (DoSA & MoLSA) et d'ONG locales, et d'améliorer la coordination et la communication entre DoSA/MoLSA et les acteurs non gouvernementaux.

Lire la suite...

Janvier 2018 / Novemvre 2018

Insertion professionnelle et prise en charge psychosociale des enfants et adolescents

Mise en place d'un centre communautaire dans les quartiers défavorisés de Mossoul est pour accompagner la stabilisation, soutenir la cohésion sociale et l'insertion professionnelle des jeunes.

Lire la suite...

Avril 2018 / Mai 2018

Maintien des services essentiels de protection de l'enfance

L'objectif général du projet est de maintenir les services essentiels de protection de l'enfance déployés par les équipes de TGH auprès des populations déplacées par le biais de suivis individualisés, d'activités de soutien psychosocial, et de campagnes de sensibilisation.

Lire la suite...

Octobre 2017 / Février 2018

Services mobiles et communautaires de protection de l'enfance pour les enfants

Assurer dans les camps une protection immédiate des enfants touchés par le conflit, faciliter et leur fournir un accès de première ligne aux services psychosociaux par le biais d'unités mobiles et statiques dédiées et le renforcement des capacités locales.

Lire la suite...

Août 2017 / Avril 2018

Soutien au retour et à la restauration de l'accès à l'éducation pour les enfants

Le présent projet vise à atténuer les multiples facteurs constituant des barrières à l'accès à l'éducation des enfants et adolescents dans les zones récemment reprises à Daesh en proposant des activités adaptées aux problématiques spécifiques des différents profils d'enfants.

Lire la suite...