Logo Triangle génération humanitaire

FAIRE
UN DON

 

NEPAL

Programme intégré de reconstruction globale de la
vallée de Thangpal, district de Sindhupalchok – Phase 3

DOMAINE D'EXPERTISE

Multisecteurs

Multisecteurs

FINANCEMENT

Logo AFD
Fondation de France

BENEFICIAIRES

13 297
personnes

Du 01/03/2020 au 28/02/2023

36
mois

BUDGET GLOBAL

1 100 000
euros

En réponse aux tremblements de terre survenus en avril et mai 2015, TGH, en partenariat avec ARSOW-Nepal, a mis en place un Programme Intégré de Reconstruction Globale (IGRP1), afin d’apporter une réponse d’urgence aux foyers sinistrés dans la municipalité rurale de Panchpokari Thangpal (villages de Thangpaldhap, Thangpalkot et Gunsakot - district de Sindhupalchok).

En septembre 2016, TGH et son partenaire ARSOW-Nepal ont amorcé la deuxième phase de ce programme (IGRP2), visant à reconstruire des maisons et des infrastructures communautaires, réhabiliter les réseaux d’eau de consommation et d’irrigation et apporter un soutien économique aux plus vulnérables, toujours dans le district de Sindhupalchok (dans les 3 villages cités précédemment ainsi que dans le village voisin de Bothang).

La troisième phase (IGRP3) est plus axée sur le développement économique des familles et des communautés vivant dans la municipalité rurale de Panchpokari Thangpal, où l’agriculture est la principale source de revenus. Ce projet a pour objectif de renforcer les capacités opérationnelles et techniques des acteurs locaux et des communautés locales afin d’accompagner leur transition socio-économique amorcée dans le cadre de l’IGRP2, à travers trois axes d’intervention majeurs.

Le premier axe vise à renforcer les capacités des acteurs locaux et à créer un centre régional d’information afin de rendre les pratiques agricoles locales plus pérennes. La création d’un centre d’information agro-pastoral permettra aux producteurs d’avoir accès à des informations techniques en termes d’agriculture, d’élevage et de préservation de l’environnement, à des décisions nationales et/ou à des indications commerciales sur les circuits d’approvisionnement et de commercialisation. Par ailleurs, la formation des membres de la Municipalité Rurale à la gestion de micro-projet et la formation de techniciens sur des thématiques de cultures résilientes et de préservation de l’environnement permettra de renforcer les compétences des acteurs chargés d’accompagner le développement socio-économique des populations rurales.

Le deuxième axe a pour but d’une part à introduire et développer les techniques d’agriculture biologique à travers notamment la création d’une ferme modèle pour la diffusion des techniques de production biologique, la formation de « farmer leader » à la production biologique, aux procédures de labellisation et aux méthodes de commercialisation, un soutien à la labellisation de la production biologique et la création de pépinières pour la production de semences localement adaptées. D’autre part, l’organisation d’un système de coopératives à l’échelle des communes et de la municipalité rurale vise à  renforcer les groupes d’agriculteurs. L’objectif est de fournir à tous les producteurs les informations et les moyens nécessaires pour réaliser leur projet et leur assurer une source de revenu suffisante et pérenne. En parallèle, un soutien est apporté aux producteurs pour développer d’autres productions (radis, chou, piment, thé) destinées à l’exportation. Le développement du système de coopératives et le soutien aux filières de vente des productions pour la commercialisation permettent de créer un environnement propice au développement de l’économie locale.

Enfin, le troisième axe permettra de renforcer les comités d’usagers des forêts afin de pallier à certains effets du changement climatique avec, entre autres, un support pour intensifier la plantation d’arbres au niveau régional afin de réduire le ruissellement des eaux de pluies, pour favoriser leur infiltration, et créer ainsi des sols plus riches et plus fertiles à long terme. La reforestation permettra également de protéger certaines routes d’éventuels glissements de terrain, et facilite ainsi les échanges commerciaux dans la vallée. Par ailleurs, le projet prévoit des activités de prévention aux catastrophes naturelles et aux risques liés au changement climatique, des activités de sensibilisation à la préservation de l’environnement et une formation spécifique sur les enjeux climatiques à destination des membres des coopératives, des comités d’usagers des forêts et des organisations communautaires.

Le projet prévoit en plus, un volet EHA, afin d’améliorer l’accès à l’eau, à des infrastructures d’assainissement et à un environnement sain avec la rénovation et/ou construction de réseaux d’eau et d’espaces sanitaires publics, la création de comités de gestion de l’eau, des activités de sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène, l’élaboration d’un plan local de gestion des déchets ménagers, la mise en place de systèmes de biogaz individuels et collectifs et des activités de sensibilisation sur les énergies renouvelables.

Le renforcement des capacités des acteurs locaux (Municipalité Rurale, communes, coopératives d’agriculteurs) et de notre partenaire, ARSOW-Nepal, est un enjeu auquel le projet s’attelle, notamment par le biais de formations, de mobilisation de ressources humaines et des visites sur le terrain. Ce projet suit une méthodologie participative dans la mesure où les bénéficiaires et les acteurs locaux sont directement engagés dans sa mise en œuvre à travers des comités de coordination, au sein desquels les activités sont discutées et conçues. La consultation et la contribution communautaire au projet permet d’assurer l’appropriation de ce dernier par ses bénéficiaires et de répondre au mieux à leurs besoins.